Visites de projets

Visites de projets novateurs visant à promouvoir les chances de formation des enfants, des jeunes ou des adultes socialement désavantagés

Entre octobre 2017 et mars 2018, le Programme national contre la pauvreté a invité à visiter des projets bénéficiant d’un soutien financier dans le cadre du Programme. Les projets ont été sélectionnés en fonction de leurs approches novatrices en matière de prévention de la pauvreté. Les visites s’adressaient aux acteurs qui mettent en œuvre de mesures d’encouragement des chances de formation des enfants, jeunes ou adultes socialement désavantagés. Y ont participé des cadres, des responsables de projets et des experts des cantons, des communes et des villes, mais aussi des représentants des organisations de la société civile et des partenaires sociaux des domaines du social, de la santé, de la formation et de l’intégration. 

Trois visites se sont déroulées dans différentes régions de Suisse. Les participants ont eu l’occasion d’en apprendre davantage sur les objectifs, les conditions-cadres, la mise en œuvre et l’état d’avancement des projets concernés. Ils ont pu puiser de l’inspiration et des idées sur comment transférer le projet ou des parties du projet dans leur propre domaine d’activité. Un temps suffisamment important était prévu pour la discussion, ce qui leur a permis d’étoffer leur réseau et d’échanger avec des experts et des collègues de travail issus d’autres cantons, villes ou communes. 

La première visite du 7 novembre 2017 à la Haute école zurichoise des sciences appliquées (zhaw) à Winterthour a été consacrée au travail de réseautage des sages-femmes indépendantes en Suisse ainsi qu’à l’accès des familles socialement défavorisées avec un nouveau-né aux offres d’encouragement précoce ultérieures. La deuxième visite du 22 février 2018 auprès de l’association Accroche à Genève était axée sur le soutien des jeunes en décrochage scolaire ou en rupture de formation. Les acteurs publics et privés ont pu apprécier l’état d’avancement du projet pilote « Scène active », fruit d’une large collaboration interinstitutionnelle. Enfin, lors de la troisième visite du 6 mars 2018 à Bienne, un cercle d’expertes a pu se familiariser avec deux sets d’animation élaborés par FemmesTische pour encadrer des rencontres avec des migrantes et migrants, l’un portant sur l’entrée des enfants à l’école et l’autre sur le choix professionnel des jeunes.

Dernière modification: 11.10.2019