12 juin 2017

Les systèmes scolaires intégrés renforcent l’égalité des chances

Un article consacré à l’évolution des inégalités en matière de formation a été publié dans la série en ligne Social Change in Switzerland. En résumé, la scolarisation des élèves dans des filières différentes réduit l’égalité des chances, sans pour autant améliorer les performances scolaires.

Dans plusieurs cantons suisses, l’organisation de la scolarité au degré secondaire I fait l’objet d’un vif débat entre partisans des systèmes scolaires intégrés et défenseurs des systèmes segmentés. Au cœur du débat, deux questions s’opposent : d’une part celle de l’efficacité, mesurée à l’aune des performances scolaires des élèves et, d’autre part, celle de l’égalité des chances. Quelles sont les chances, pour les enfants de condition modeste, d’acquérir une Terminologie allemand-français-italien-anglais dans le domaine de la formation
[Cliquez pour plus d'informations]
formation
supérieure ?
Les auteurs de l’étude ont comparé 15 cantons sur la base des études PISA 2003 et 2012. Or les cantons les mieux notés dans les études PISA présentent au secondaire I un système scolaire intégré et offrent une meilleure égalité des chances. En soi, cela ne garantit pas de performances scolaires supérieures à la moyenne. Toutefois, l’analyse du développement des systèmes de Terminologie allemand-français-italien-anglais dans le domaine de la formation
[Cliquez pour plus d'informations]
formation
cantonaux entre 2003 et 2012 montre comment le profil socioéconomique des meilleurs élèves a évolué en fonction des diverses réformes cantonales. C’est un fait, les cantons qui ont mis en place un système scolaire moins sélectif et plus intégré offrent de meilleures perspectives de Terminologie allemand-français-italien-anglais dans le domaine de la formation
[Cliquez pour plus d'informations]
formation
aux élèves de toutes les couches sociales.

Article « Les inégalités scolaires en Suisse »
Recension sur LIVES  (pôle de recherche national)